Reconnaissance Bolbike boucle rouge

10 au départ ce matin, tout le monde à l’heure, et ça démarre avec de bonnes  côtes, je paire le manque d’entrainement, Médéric, lui semble être bien remis tout comme JC. Une première crevaison pour JC, justement, son pneu tout neuf (continental) fendu sur le flan. Ca charrie pendant que Bruno répare et ça repart. De bonnes descentes et montées encore pour rejoindre le bois de Tancarville, bonne vitesse sur ce terrain rarement vu aussi propre et sec et encore des montées et descentes avant de revenir sur nos pas. Le webmaster (mal aux pattes) évite cette petite boucle pour prendre de l’avance mais jamais je ne me ferai rattraper. La faute à une crevaison pour Patrick (VAs – y, mets lui une cartouche… de CO2) puis la roue libre de Jacky qui n’engage plus/ Réparation de fortune avec Bruno « Colson » et Jacky rentre, accompagné de JC qui voit son pneu faire la gueule suite à la coupure du départ. Le groupe arrivera vers 12h20 avec des passages très sympas et rapides, sans côtes, ouf! Finalement, ce ne sont pas forcément les VAE qui finissent le mieux 😁

Comptez 42 km pour cette boucle pour 800m de D+.

Première crevaison pour JC

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Le Tilleul, juste parfait!

Grand soleil, température agréable, un terrain sec comme jamais et une petite brise de nord pour se rafraichir, il aurait été dommage de ne pas rouler. C’est ce que se sont dit Bruno, Cyril, le webmaster, Sylvain et Vincent (arrivés pile à 830) ainsi que Adélaïde et 2 autres (Christophe et Ludo?) en VAE, ils habitent juste à côté.

Après les papotages sur les événements de la dernière sortie, on démarre direction les falaises pour une descente un peu défoncée qui ne fait pas peur à notre nouvel adhérent puis longue montée direction le phare. La descente très pentue et zigzagante est un régal mais il y a tant de poussière que l’accroche est parfois un peu juste, il faut négocier les virages et ne pas passer par dessus le guidon. Tout le monde y a pris son pied, sauf peut-être Vincent, pas à l’aise du tout.

On remonte puis petits passages herbus et on rejoint le Bois de Beaurepaire que l’on remonte à bon rythme, je crois n’avoir vu qu’une flaque d’eau, et on enchaine par le GR direction Cuverville. Descente par la « Livre de Beurre » pour changer, on frôle les 60 km/h! Bois des Loges à donf,  une poussière incroyable se soulève à notre passage, les jambes commencent à fatiguer, mais il reste la Cavée des Hérauts à remonter, sympa mais fatigante. Les VAE s’en donnent à cœur joie, et bravo à Bruno qui passe le coup de cul.

On rejoint Vattetot avec la bonne descente  du bois des Hogues et ses marches,  Cyril se fait peur en sautant une marche pour retomber sur la suivante, ouf ça passe! Descente sur Etigues, plutôt propre puisque tout passe sur le vélo et longue remontée sur Bénouville. Là, on évite la falaise, donc GR puis fond du val près de la voie ferrée et le champ toujours fermé, Vincent peine à suivre. On va d’ailleurs le perdre (ce ne sera que la 2° fois ce matin) en quittant Etretat où il attend au feu alors que tout le groupe est passé. Bref, dernière bonne montée derrière le golf, Sylvain a encore de bonnes jambes, et retour à la voiture, il n’est même pas midi. 40 km pour 650 m de D+,  bravo à tous et toute!

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Sortie club au Vivier, mouvementée.

Une fraicheur très agréable est présente ce matin pour les 9 courageux au bois du Vivier, mais il nous manque un guide, Le Corse est absent, malade…  Laurent et Eric se chargeront de la trace. Un nouveau (Cyril) se joint à nous et à 8h30 nous enfourchons nos fiers destriers pour 3 passages technico ludiques dans le Vivier, même si certains évitent les passages les plus scabreux. Des trous, des bosses, des marches, Laurent ne nous épargne rien! Bruno en perd sa gourde, on la retrouvera au 2° tour.  Mention spéciale pour le passage inédit au-dessus d’Oril, génial.!  Le cardio est prêt pour la suite, on prend une descente non défrichée pour rejoindre la Fontaine Murée, chute de Prosper qui en ressort avec une balafre mais sans sa gourde à son tour… Les cuissots (de chevreuils?) envoient les watts dans la montée, Jean-François et Laurent sont en forme , impossible de les rattraper, et on enchaine par le bois Lomet puis la bonne descente de la Sente aux Pommes. Cyril suit sans problème même s’il avoue avoir rarement vu autant  de D+ s’enchainer dans sa Lorraine.  On rejoint l’Abbaye par le single le long de la rivière puis grosse montée à la tour, seuls Stéphane V et Vincent vont poser pied. Encore du bon D+ au Becquet (chemin avec petites marches + single étroit le long des barbelés) et on rejoint le val Horrible, bien nommé avec ses silex à foison. Médéric se montre très sage sur ce faux plat, Lolo une fois de plus fait parler la poudre, suivi du webmaster et de Vincent, bien. On rejoint alors Lintot pour le bois de Beuzevillette mais chute de Médéric qui s’entaille méchamment le genou, Bruno nous sort du chatterton et un bout de chiffon (propre) pour qu’il puisse rentrer, ça tient!  En haut du bois,  Stéphane V a le pneu arrière  à plat, un coup de compresseur et ça repart, merci Eric.

Pour finir, bonne petite descente avec marches en bois avant de remonter le chemin du Corse , au ras de l’ornière et agrémentée de quelques silex, pas simple. C’est ce moment que Bruno a choisi pour crever à son tour, son pneu déjà déchiré n’a pas supporté tous ces efforts. Dernier km et dernière péripétie, Laurent a failli percuter une voiture qui déboulait d’une petite route de Lanquetot, un soleil « bien » réceptionné lui évitera le pire! Enfin retour aux voitures, et rendez-vous sur le stade des Pompiers pour ceux qui restent au barbecue du club.

Bref, une excellente sortie pas monotone du tout, vive l’été et les chemins secs!

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

rando club Ste Gertrude, au top comme d’habitude!

Certains sont allés faire le vélotour du Havre entre amis ou en famille, les autres (8) étaient à Ste Gertrude à la fraîche avec comme d’habitude Laurent comme guide.

rendez vous en terre inconnue.
8 Beaux et Vigoureux Aventuriers s’étaient donnés rendez vous pour un pur moment de vtt, le maitre des lieux trépignait déjà sur le parking, soif de nous dévoiler ses plus ardus parcours d’entrainements, le seul repère que nous ayons étant le petit clocher du village mais la végétation luxuriante a eu vite fait de nous avaler, une petite fraicheur matinale et un pourcentage d’humidité honorable du au pluies de la veille nous accompagne mais que c’est agréable de retrouver des conditions propices à l’effort physique que nous nous apprêtons a fournir…
je ne saurais vous détailler notre cheminement, juste que le groupe était très organisé aux carrefours afin de ne perdre personne au sein de cette forêt dont les lisières semblent toujours inatteignables, le dénivelé lui est omniprésent mais dans la bonne humeur générale, cela passe très bien et la priorité est à la maitrise de sa monture sur ces sentiers tortueux, Fabien m’avouera ne pas lever la tête, regarder le sol en permanence et ne pas connaitre la couleur du ciel ce matin 😆. la seule portion de bitume (au grand désarroi de Patrick) 😉 était notre brève traversée de Caudebec, un petit raidar nécessitait une prise d’élan mais juste en haut le groupe étant à l’arrêt, j’ai fini ma course sur la roue arrière de Patrick et me voilà à terre, le fessier a tenté l’amorti mais sans succès, ça renchaine rapidement sur du single, quelques autres chutes égaieront notre matinée, les racines et diverses ornières se chargeant de nous corser la tâche, bien sur le ronces nous rappelle que nous sommes bien sur nos terres normandes mais jusqu’à la dernière minute les pins et diverses essences nous font penser le contraire, dépaysement assuré et plaisir toujours au rdv à Ste Gertrude. merci à notre guide.

Sylvain
Et merci Patrick pour les photos et vidéos  🙂  32 km pour 700 m de D+, pas mal.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Week-end VTT Vexin, dimanche matin

Finalement, nous sommes 9 au rendez-vous ce dimanche matin, Le Corse, Patrick et Vincent se sont remis en selle après la pause de l’après-midi.

La première surprise est la fraîcheur, on a perdu 22 °C dans la nuit après le gros coup de vent 😮  , en manches courtes c’est vraiment limite.

Le parcours sera très sympa malgré la végétation qui s’en donne à cœur joie, un premier passage avec orties et escargots, petits villages pittoresques, des montées pas trop longues mais fatigantes après tous les efforts précédents, et quelques descentes amusantes.

Quelques péripéties à noter comme un arrêt malheureux de ma part qui vaudra une belle figure acrobatique de Philippe, en équilibre sur la roue avant et une crevaison pour Jean-François.  Un long passage truffé de ronces, branches et herbes mettra nos membres au supplice, il fallait entendre Sébastien pousser des cris d’orfraie et Vincent couiner, épique!

Yves, toujours à l’affut d’un gag, nous mettra son ravito au ras d’un.. gros tas de fumier, le jus d’orange avait un drôle de goût 🙁

Gros coup de mou pour le webmaster, cardio en berne, transformant chaque côte en calvaire, ça ira un peu mieux sur les derniers km quand d’autres vont caler à leur tour.

Bref, une dernière rando qui restera dans les mémoires et « gravées dans la peau ».

46 km pour 660 m de D+, pas si mal ma foi.

Quelques bières pour faire passer tous ces efforts, un bon repas convivial  et surtout de grands remerciements à Yves et tous ceux  et celles qui ont permis d’organiser cette excellente édition 2022!

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Weekend VTT Vexin, partie 2

La canicule annoncée est bien là et  les organismes ont déjà bien souffert le matin avec les nombreuses côtes accueillantes, l’heure est à l’expectative: qui osera affronter les 51 km à venir? Sur les 12 présents, on peut déjà enlever Fredo blessé, notre jeune marié ( Stéphane V) qui s’est fait lâcher par sa m….onture et Prosper qui digère.. L’autre Stéphane -webmaster-dort du sommeil du juste à table,  se réveillera-t-il à temps? suspense…

Eh bien oui, nous serons sept, 7 comme les 7 mercenaires, les 7 nains, les 7 péchés capitaux, les 7 merveilles du mondes, les 7 doigts de la main -et j’en passe- à nous élancer dans l’azur surchauffé … Sylvain, Gégé , Sébastien, Jean-François, le webmaster, Delphine et Eric , les vrais, les tatoués , même pas peur!

Le parcours est un peu modifié et ce n’en sera pas plus mal car le GR emprunté au début se révèle ombrageux et surtout sans herbes folles pour agresser nos jolies peaux délicatement hâlées. Les petites côtes sont vites avalées avant de  descendre en bord de Seine pour enchainer 10 km à vive allure, la chaleur ne semble pas entailler nos muscles d’acier. Le 2 ° ravitaillement est très bienvenue car ces 10 km de sprint sur le plat ont mis à mal les poignets et avant-bras de certains, sans parler des derrières qui commencent à protester vigoureusement contre ces viles tortures qu’ils endurent depuis 7 heures. Une gourde oubliée pour Seb (vite reprise) et ça repart mais la chaleur a raison de la bonne volonté du webmaster qui commence à avoir un coup de chaud.

Arrêt à l’ombre puis arrosage en règle de la tête, on regrette de n’avoir pas fait trempette dans l’un des nombreux étangs rencontrés. Cette pause nous sera salutaire jusqu’à l’arrivée à un robinet miraculeux et, tel un troupeau d’éléphants sortant du désert du Kalahari, nous nous précipitons sur cette eau bénie des dieux et nous en aspergeons joyeusement, on revit!!!

Les derniers kilomètres sont un peu moins pénibles après ça mais on voit bien certains (Eric, le webmaster et surtout Sylvain) peiner alors que Sébastien s’acharne à en remettre une couche à chaque montée, énervant!

19h, enfin la délivrance: 51 km pour 500 m de D+ on l’a fait! 2 bières, une douche  et re-bières et ça va mieux, Sylvain qui a souffert en silence profite de ce moment pour une bonne sieste au frais , on le retrouvera au repas. Bravo à Delphine l’increvable, Jean-François qui veillait sur le groupe en fin de peloton et Gégé qui a su nous encourager quand il le fallait.

Tiendra-t-on le coup pour la 3ème étape dimanche matin? Mystère.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Week-end VTT dans le Vexin, bien! Samedi matin

Comme chaque année depuis 1996 (sauf confinement 2020), nous avions rendez-vous pour notre weekend VTT. Rdv était donné à Villarceau, gîte (de luxe) « la Bergerie » avec chambres individuelles et douche privative, chambres climatisées,  très appréciée avec la canicule de ce weekend.

Soirée comme d’habitude animée avec la bière qui coule à flot et un repas consistant (des pâtes!) en vue du lendemain avec 40 km et 710 m de D+ le matin, et encore 51 km pour 600 m l’après-midi avec une température montant jusqu’à 38 °C . Evidemment, marche prévue pour les dames et ceux qui ne voulaient pas rouler.

12 vététistes au départ à 8h02,  il manque du monde cette année, et à peine 3 km de faits que Vincent s’est déjà perdu, heureusement vite repéré par notre président au volant du camion, grrrr. De l’herbe , de l’herbe, des chemins de terre entre les champs, de jolis villages en pierre, de la végétation luxuriante, souvent trop  même, les orties sont au paradis, nous moins 😮  Les montées sont pour la plupart assez pentues mais à l’ombre, encore heureux, tout le monde suit correctement. A noter dans les incidents 2 crevaisons  et une plaquette à changer pour Vincent, il était sur la ferraille 🙁 Sylvain mène le groupe avec le téléphone à portée de main pour joindre Yves, histoire de ne pas rater les ravitos, parfait.

Nous avons droit à un bon petit portage suivi d’une portion très sympa puis on rejoint la Roche Guyon (un des plus beaux villages de France) en bord de Seine, son magnifique château et ses maisons troglodytes. La montée sur les hauteurs se fera par les marches – raides- suivies d’un sentier en balcon étroit et technique, sympa et sportif mais certains n’y étaient pas très à l’aise.  Le webmaster est victime  d’une casse… de lacet, un nœud et ça repart.

Retour vers le gîte, la chaleur commence à se faire sentir, on est heureux de trouver des sous-bois, le rythme reste bon. En arrivant au dernier ravito près de l’aérodrome,  chute de Fredo qui se blesse à la cuisse et peu de temps après c’est Stéphane Vig. qui doit s’arrêter, pneu crevé et frein qui reste serré, impossible de repartir 😮

On arrivera au gîte pour le repas vers 13h ,  déjà bien entamés, et seuls 7 repartiront après le repas vers 15 h.

Cyrille, parti seul en VAE sur route, se fait attendre et pour cause: suite à une chute , il attend à l’ombre que la douleur devienne supportable pour repartir. Delphine et Yves vont le rapatrier sain et sauf. Saluons sa ténacité et ses performances sur un macadam bouillant et le mental d’acier qui l’anime.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Valliquerville, à la recherche du D+…

Nous étions une dizaine du club ce matin à Valliquerville, attirés par le soleil et les chemins secs.  Accueil sympa pour un prix modique et petite tombola au départ, bien. Jacky nous fait l’honneur de crever peu après le départ, ce qui fera se scinder le groupe du 50 (Adélaïde, Médéric, Bruno, Jean-Nic et le webmaster) et du 40 (Eric, Fabien, Jacky, Gégé, Frédo, Le Corse, Vincent… j’en oublie?)

Beaucoup de route et plaines herbues sur ce parcours, avec un long passage sur le GR vers Ecretteville envahi d’orties de presque 1.50 m, horrible! Une première forte montée dans les bois avant Héricourt (« j’étais pas prêt!!! ») où on a du poser pied à terre -sauf J-N et Adélaïde- puis sur Beauval avec « la ferme qui pue » en haut puis petit tour de 10 km avant de rejoindre le ravito et le 40.  La 2° partie est plus sympa avec le passage à gué de 30 cm puis la montée du bois d’Héricourt, suivi de la descente secouante qui rejoint Roquefort. Après ça, ben de la plaine , des ornières cachées, mais surtout bien plat, bref ces 47 km sont vite passés, on aurait pu en faire 10 de plus sans problème, surtout Adélaïde qui caracolait seule en tête sur la fin malgré nos bonnes jambes (18,4 de moyenne).

11h15,  c’est l’arrivée pour nous sur le 50, l’autre groupe arrivé à 10h50 est déjà reparti, vite expédiée!

Bref, une rando tranquille assez bien balisée (2 hésitations) 1 seul ravito mais ça suffisait vu le peu de difficulté. Ah!si, la prochaine fois demandez à faire nettoyer le GR avant d’envoyer du monde dessus.   🙁

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Gruchet, chauffez les mollets!

Pour cette sortie, c’est Médéric qui s’est proposé pour le parcours et comme on s’en doutait ce n’était pas reposant… départ sous un timide soleil pour les 13 présents, Laurent et Jeanne nous font l’honneur de leur présence, et c’est parti énormément de côtes de plus en plus raides jusqu’au bois du Four à chaud, et une crevaison pour Vincent. Il a une chambre, ouf, sauf que ce n’est pas la bonne valve, youhou!!!  Plus loin c’est au tour d’Eric, cette fois c’est le compresseur qui fait des siennes… On rejoint Radicatel , superbes vaches longhorn,  montée du Vau Jean et Eric est de nouveau à plat, petit silex resté coincé dans le flanc 🙁   Finalement ce n’est pas plus mal, ça laisse le temps aux deux Stéphane de récupérer.

Le vivier est sec – avec encore quelques petits passages légèrement humides – on peut se faire bien plaisir à fond les ballons. Encore de bonnes côtes pour rejoindre Babylone et dernière remontée bien cassante sur Mélamare. Ah, une chute pour Vincent sur une bosse,  forcément sur le grand plateau c’est plus dur… Philippe B est en grande forme, même en montée il nous met des mines!  On finit tranquille sur route et plaine avant de redescendre sur l’abbaye. La batterie de Jeanne (à moitié pleine au départ) a tenu le coup de justesse, ouf!

Retour aux voitures à midi, 40 km environ pour 650 m de D+, pas mécontents d’en finir.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Fécamp: chaleur et bonne humeur

4  présents seulement  pour le club ce matin: Eric M, Jacky, Jean-Claude et Stéphane alors que ceux que nous devons emmener sont 21!  La peur de l’orage était infondée,  on n’a pas vu une seule goutte. Pardon,  5 du club puisque Fabien nous a rejoint juste au moment du départ.

Une bonne partie de leur club roule bien, même pas fatigués des 90 km de la veille, dont des petits jeunes qui envoient, ils réclamaient des côtes !!!! Je pense qu’ils n’ont pas été déçus 😀

Montée au lycée puis tour amusant sur le parcours sportif avant la grosse descente du woody park ( abîmée à cause de travaux) et on remonte sur St Léonard et Grainval, pour la belle descente en lacets du calvaire d’Yport

Photo face la mer puis il faut remonter, dont le passage cimenté infernal du camping, ils grimpent bien les bougres!

Descente rapide sur Vaucottes pour remonter à Vattetot , il commence à faire chaud, le peloton s’étire et il faut souvent attendre les derniers- plus tout jeunes il faut dire mais peu sont en VAE 😉

Descente rapide sur Vaucottes et montée des Hogues et ses marches en bois, toujours aussi technique et sympa, crevaison d’Eric.

La descente sur le bois d’ Yport est très abîmée et un des jeunes casse son dérailleur, la réparation a été longue mais inefficace, on a du le pousser tout le retour. Vue l’heure bien avancée, retour par la route de Criquebeuf, Grainval et remontée au camping.

Excellente idée de nous proposer une bière après ces gros efforts, on a apprécié!

630 m de D+ en 32 bornes, pas mal ma foi, le terrain toujours aussi sec  (parfois poussiéreux) est très agréable à rouler!

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire